conseils,  entretien

Methodes pour recouvrir un mur exterieur en parpaings

La beauté de votre maison dépend de la présentation de sa façade. Si cette dernière n’est pas bien entretenue ou présente des défauts, il faut donc l’enduire pour lui donner un nouveau visage. Si par exemple votre mur extérieur est fait en parpaing, une nouvelle couche sera idéale pour mieux apprécier son design. Ainsi, il existe deux principales méthodes pour procéder à cette application et obtenir une finition irréprochable : l’enduit monocouche et le traditionnel. Zoom sur le procédé des travaux.

Méthode 1 : l’enduit monocouche

Comme son nom l’indique, cette solution s’applique grâce à une couche sur vos murs en parpaings. En plus d’être facile à mettre en place, sa présentation finale est totalement remarquable comme le crépi. Les travaux d’installation se font à l’aide d’une machine, ce qui rend accélère le revêtement du mur. De plus, vous avez le choix entre plusieurs types de matériaux pour votre façade. Vous pouvez utiliser l’enduit écrasé, le tyrolien ou autres encore pour donner une meilleure présentation à votre maison. Malgré que la façade extérieure soit en parpaing, l’enduit monocouche s’applique convenablement.

Cependant, certaines difficultés peuvent se présenter lors des travaux. La présence excessive d’un type d’hydrofuge par exemple pourrait empêcher votre mur de respirer. Aussi, le prix d’achat de l’enduit et la nécessité d’un appareil sont des éléments parfois onéreux à acquérir. Et pour assurer la rapidité de son application, vous aurez besoin de main-d’œuvre pour y arriver.

Méthode 2 : l’enduit traditionnel

Pour recouvrir votre mur extérieur en parpaings avec l’enduit traditionnel, vous aurez besoin de faire une application en trois couches. Cette solution se présente comme les travaux de peinture sur la surface d’un mur et son prix est accessible que la méthode précédente. Pour cette raison, il faut suivre le dosage des couches et leur succession. Il y a d’abord le Gobetis, le Dégrossi et la Finition.

Le Gobetis

Le Gobetis est une sorte de peinture en sac, destiné à être projeté sur la façade de votre maison. C’est de cette manière qu’il pourra recouvrir les blocs d’agglomérés de mortier. D’une composition liquide, son rôle est de rendre la surface du mur plus adhérent à la prochaine couche. Pour savoir comment s’y prendre, il faut respecter le dosage de recommandé ; il s’agit de 20 à 22 coups de pelles pour un sac de Gobetis de 35kg.

Le Dégrossi

Il s’agit de la deuxième couche de peinture qui servira à enduire le mur de parpaing. Elle sera moins chargée que la précédente, car son application prépare déjà les travaux de finition. Même si elle n’est pas totalement régulière, plusieurs tours rendront sa surface plane. Pour y arriver, soyez rigoureux sur la recommandation de 25 coups de pelles et du mortier bâtard. Ce dernier désigne un mélange de ciment et de chaux pour obtenir un type de crépi acceptable.

La finition

La troisième et dernière couche de peinture constitue la finition. Elle est particulièrement grasse afin de conférer les propriétés nécessaires aux murs de parpaing. En plus d’être décorative, la finition est également protectrice de la façade. Pour savoir comment l’appliquer, vous aurez besoin d’un type de mortier chaux ou bâtard.